SULO a réalisé le 11 janvier dernier l’acquisition du groupe INOVIM. Ces dernières années, les deux sociétés se sont
distinguées en tant que prestataires de services innovants pour le secteur de la gestion des déchets et en tant que
partenaires solides pour le secteur du recyclage sur le marché du Benelux. Sur la base de ce nouveau partenariat, les
parties peuvent fournir, avec tous leurs produits et services, une gamme très complète d'équipements de collecte de
déchets sur le marché. En tirant parti des connaissances et de l'expertise de chacun, les positions sur le marché seront
encore renforcées. Les sociétés de SULO et d'INOVIM continueront à opérer l'une à côté de l'autre.

 

Le groupe INOVIN a été fondé en 1998 et offre des services autour de la distribution de conteneurs, du contrôle
d'accès et de la maintenance des conteneurs de collecte ainsi que des solutions logicielles et matérielles pour les
entreprises de gestion des déchets, l'élimination des déchets y compris les conteneurs de collecte. SULO est
principalement synonyme de conteneurs de collecte innovants en surface et en sous-sol, mais commercialise
également des systèmes d'identification et de pesage ainsi que des solutions logicielles et fait des services
qualitatives. La transaction actuelle complète plusieurs acquisitions réalisées par les deux partenaires ces dernières
années dans les pays du Benelux.

 

Actuellement, le groupe INOVIM, qui comprend D&C, Aloatec Ident Systems, Ecoxpress et TWS, emploie environ 125
personnes sur deux sites en Belgique et deux sites dans les Pays-Bas. Le groupe INOVIM restera une société
indépendante, la direction composée de Patrick Dierickx en tant que CEO et Michel Joosten en tant que directeur
général restera à bord et incarnera cette continuité. Bien sûr, nous utiliserons les synergies, avant tout dans nos
produits, qui, dans la bonne interaction, peuvent apporter encore plus de valeur à nos clients sur la voie d'une
économie plus circulaire.

 

Au sein du groupe SULO, actif dans le monde entier, le Benelux gagne considérablement en importance avec cette
transaction, aux côtés de la France, de l'Allemagne, de l'Espagne et des pays scandinaves.